Un maire canadien plaide pour décriminaliser les drogues

03.04.2018

Le maire de Vancouver réclame la décriminalisation des drogues après le décès de 4'000 Canadiens par surdose d'opiacés en 2017, dont 10% dans sa ville.

Le maire a déclaré que Vancouver s'est engagé depuis longtemps à traiter l'usage de drogues comme un problème de santé, mais que ses appels récents et explicites à décriminaliser sont une réponse directe à une crise de surdose qui a tué en moyenne une personne chaque jour dans la ville."Vancouver est en chute libre depuis 17 mois et les décès liés au fentanyl ont atteint des sommets ", a-t-il déclaré lors d'une entrevue à  un quotidien."Nous avons entendu nos principaux experts en santé à l'échelle provinciale parler de décriminaliser et d'assurer l'accès à des médicaments propres. J'ai toujours été d'accord sur la nécessité de réformer la politique en matière de drogue et de décriminaliser la possession. La situation ne s'améliore pas et il est temps de prendre des mesures plus perturbatrices et plus novatrices pour sauver des vies".