Rapport 2018 Harm Reduction International sur la peine de mort

07.03.2019

D'après le dernier rapport de Harm Reduction International, une baisse de 90% des exécutions pour des crimes liées aux drogues a été observée entre 2015 et 2018.

Dans son dernier rapport, "The Death Penalty for Drug Offences: Global Overview 2018", Harm Reduction International présente ses chiffres et analyses de la situation mondiale concernant la peine de mort et les exécutions pour des infractions aux lois sur les drogues.

Bien que globalement le rapport expose une tendance positive, il mentionne aussi des retours en arrière tels que l'ont fait récemment le Sri Lanka et le Bangladesh. Aussi, les points principaux sont:

  • Au moins 35 pays/territoires incluent toujours la peine de mort pour des infractions aux lois sur les drogues, bien qu'en violant du droit international.
    • Parmi ces pays, 4 pays ont procédé à des exécutions en 2018 (Iran, Chine, Arabie Saoudite et Singapour).
  • Au moins 91 personnes ont été exécutées pour des infractions aux lois sur les drogues (sans inclure la Chine et le Vietnam).
    • Ceci représente une diminution de 68.5% par rapport à 2017, principalement dû à une diminution des exécutions en Iran de près de 90%.
  • Plus de 7'000 personnes attendent toujours dans le couloir de la mort pour des infractions aux lois sur les drogues.
    • Au moins 13 pays ont condamné à mort au minimum 149 personnes pour des crimes non-violents relatifs aux drogues en 2018.

Le rapport complet est disponible en libre accès sur le site de Harm Reduction International.