News

Quatre grandes industries épinglées par l’OMS dans une nouvelle étude

12.06.2024

Dans un nouveau rapport, le bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Europe montre que quatre grands secteurs d’activité – industrie de l’alcool, de l’alimentation, du tabac et des énergies fossiles – favorisent non seulement les maladies chroniques, mais adoptent également des stratégies afin de faire obstacle aux politiques de santé, tout en ciblant les personnes vulnérables.

Le rapport de l’OMS révèle comment les industries du tabac, de l’alcool, de l’alimentation – en particulier les aliments ultra-transformés –  ainsi que des combustibles fossiles s’immiscent dans les efforts de prévention des maladies non transmissibles (MNT), en utilisant diverses tactiques pour maximiser leurs profits tout en compromettant les politiques de santé publique.

Comme le souligne le communiqué de presse, ces quatre secteurs d’activité sont entièrement ou partiellement responsables de 2,7 millions de décès par année dans la Région européenne, Suisse comprise. Ces couts humains, économiques et sociaux élevés ne sont pas sans rapport avec les méthodes des grandes industries pour influencer les contextes législatifs : lobbying, diffusion de fausses informations, la manipulation des preuves scientifiques ou encore marketing agressif ciblé sur les populations vulnérables sont autant de tactiques pour entraver les réglementations, et accroire les profits au détriment de la santé.

Le rapport recommande aux gouvernements des 53 pays d'Europe et d'Asie centrale de mettre en place des mécanismes pour identifier et gérer les conflits d'intérêts, tout en protégeant les politiques publiques de l'ingérence industrielle. Elle exhorte en outre ces gouvernements à renforcer les réglementations sur le marketing des produits nocifs, à améliorer la transparence et à soutenir les organisations de la société civile pour garantir leur indépendance.