Philadelphie, premier local d'injection aux Etats-Unis?

24.01.2018
Type de document: 
Info

Alors que la crise des opioïdes bat son plein aux Etats-Unis et que le gouvernement fédéral américain tarde à réagir efficacement, une ville ouvre un local d'injection.

Ville de Philadelphie

Philadelphie se prépare à ouvrir un local d'injection, ce qu'aucune autres villes du pays a fait. Ces locaux permettront d'offrir un espace sûr de consommation, offrant notamment la possibilité d'utiliser des doses de naloxone en cas d'overdose et de guider certaines personnes vers un traitement adapté. Ce modèle a notamment été implémenté avec succès en Suisse suite à la situation que l'Europe avec connue jusqu'au début des années 90.

La capitale de la Pennsylvanie est la ville souffrant le plus haut taux de décès par overdose, soit environ 1'200 morts par an. Les hauts-fonctionnaires de la ville se sont inspirés des projets existants en Europe et au Canada et ont estimé qu'un seul lieu permettrait de sauver des vies, d'éviter une partie de la consommation publique ainsi que d'économiser des millions de dollars en frais de santé.

Alors que les précédentes crises liées à la consommation touchaient majoritairement des minorités ethniques, certains soulignent que la solution proposée à l'époque était axée sur la répression. Ceci a changé alors que la crise des opioïdes touche aujourd'hui de façon disproportionnée les populations blanches.

Ce type de mesures pourrait s'étendre à des villes comme San Francisco, New York, ou Denver. Pour l'instant, seul un local d'injection clandestin a été signalé aux États-Unis.

Liste des thèmes / Descripteurs (3 max.):