News

Payés avec des bières pour nettoyer la ville d'Amsterdam

02.12.2013

La Ville d’Amsterdam a mis en place un projet innovant dans ses espaces publiques. Elle propose aux personnes alcoolo-dépendantes de travailler au nettoyage de la cité et les rémunère avec des bières.

Combattre le mal par le mal. 10 euros (un peu plus de 12 francs), un demi-paquet de tabac à rouler et cinq canettes de bière : c’est le salaire qu’empoche un SDF alcoolo-dépendant pour une journée de travail passée à nettoyer les rues d’Amsterdam.

Munis d’un gilet jaune et d’une pince ramasse-déchets, les hommes délaissent les bancs publics des parcs pour aller travailler. Pendant ce temps, pas de cris, de bastons et d’insultes aux passants, a expliqué aux médias Gerrie Holterman, responsable du projet. Mis en place cet automne par la Fondation Rainbow, il est financé par le gouvernement néerlandais et par des donations de particuliers.

La journée débute à 9h avec deux bières fournies et du café. A la pause du déjeuner, les travailleurs reçoivent deux autres bières. A 15h30, la journée de travail se termine et chaque homme reçoit une dernière bière, son billet de banque et le tabac. Interrogés, les participants déclarent revenir jours après jours, contents de retrouver un cadre, une vie sociale et une reconnaissance de leur addiction.

Ces personnes étant alcooliques de longue date, il est utopique de penser que boire de l’alcool cessera en une journée, a souligné Gerrie Holterman. Donner de la bière à ses personnes permet de leur offrir un accompagnement vers une consommation plus limitée.

D’autres pays, notamment la Suisse, se sont d’ores et déjà montrés intéressés par la démarche.