News

Olivier Guéniat demande d'abandonner le modèle de la prohibition

31.01.2013

Fort de son expérience du terrain mais aussi de celle de la sphère politique et internationale, Olivier Guéniat, le chef de la police du Jura, annonce que la répression est un échec et statue pour une réglementation des drogues. Il expose les dysfonctionnements de la politique drogue actuelle et annonce ses propositions pour sécuriser l'espace public dans le dernier numéro de "Dépendances".

Fichier(s) joints

"Même si la politique des quatre piliers a apporté des progrès notoires pour les personnes toxicomanes, elle est devenue partiellement caduque en matière de sécurité publique et ne permet plus de répondre aux problèmes actuels."

Il questionne le changement d'orientation de la politique drogue de santé publique à la politique drogue pour la sécurisation de l'espace public. Ainsi, une certaine réglementation serait pour lui, un outil de plus pour pouvoir endiguer le marché illicite des drogues et favoriser des politiques de prévention et de réduction des risques.

Pour le cannabis, il est favorable envers une dépénalisation partielle de la production et de la consommation prenant exemple sur celle de l'Espagne et de la Belgique avec les "Cannabis social club".

Pour les autres drogues "hautement addictives" telles que cocaïne et les opiacés, elles seraient médicalisées.

 

(photo: Keystone)