L'OMS demande la reclassification du cannabis

05.02.2019

Alors qu'il était assimilé à la catégorie des substances les plus dangereuses (catégorie 4), l'OMS demande de reclasser le cannabis dans une catégorie moins stricte, qui reconnait son potentiel thérapeutique.

Alors que le processus de révision de l'OMS se poursuit, le comité d'expert sur la dépendance aux drogues recommande une reclassification de la substance. Cette reclassification doit être approuvée par les 53 pays membres de la Commission des Stupéfiants qui devrait se réunir en mars 2019. Si elle venait à être acceptée, elle ouvrirait symboliquement la porte à de nouvelles avancées en matière de régulation de cette substance, notamment dans ses applications thérapeuthiques. Néanmoins, les conséquences pratiques d'un tel changement ne sont pas directes.

Dans une lettre adressée au Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, qui n'est pas officiellement publiée, mais lisible sur Internet, l'OMS clarifie également la position concernant le CBD en affirmant que la substance n'est sous le coup d'aucun contrôle international, tant que le taux de THC ne dépasse pas 0,2 %.