News

Les projets pilotes cannabis à Lausanne et Genève avancent

02 Octobre 2023  
02.10.2023

Après Bâle ou Zurich, la Suisse romande voit également ses projets pilotes de vente régulée de cannabis démarrer. Ayant pour but de comparer différents modèles de distribution de cannabis, la Ville de Lausanne et Vernier (GE) proposent quant à elles une vision de distribution non marchande et inscrite dans la vie sociale du lieu.

La Suisse romande voit avancer en cette fin d'été ses deux projets pilotes de vente régulée de cannabis à but non lucratif :

  • Le projet pilote de l’association ChanGE, que l’ancienne Conseillère fédérale Ruth Dreifuss préside, se concrétise à Vernier (GE), où de nombreux riverains se sont plaints de problèmes de deal de rue. Le choix du lieu se veut donc stratégique. La vente de cannabis à des fins récréatives débutera début décembre à Châtelaine. En effet, depuis le 1er octobre, les inscriptions pour participer à ce projet sont ouvertes sur le site de ChanGE, et des entretiens seront menés avec les candidat·e·s avant l’ouverture de la cannabinothèque. Le projet veut tester une distribution non lucrative et démocratique puisque la structure est associative et comprend la participation des participant·e·s de l'essai pilote.
  • Du côté lausannois, le projet Cann-L a également ouvert ses inscriptions. Tout comme le projet genevois, le taux maximum de THC autorisé est de 20%, et différents types de produits seront proposés. Les participant·e·s seront informé·e·s de la teneur en principes actifs des produits (THC et CBD). Dans la même démarche qu’à Vernier, le lieu de vente choisi (en l’occurrence au Maupas à Lausanne) est stratégique et se pose en concurrence avec la problématique du deal de rue.

À la suite de ces projets pilotes, la Confédération évaluera les résultats de la vente contrôlée pour déterminer l’approche la plus adéquate à adopter dans le cadre de la régulation.