News

Le Parlement renouvelé appuierait la régulation du cannabis

11.09.2019

Les prétendants au Conseil national 2019-2023 sont clairement plus progressistes que leurs prédécesseurs sur les enjeux de société. Ils encouragent la régulation du cannabis même dans des partis au demeurant plus conservateurs. Les politiques drogues seraient-elles à un tournant ?

Selon une enquête de la NZZ basée sur l'outil d'aide électoral Smartvote, les candidats au Conseil national dont l'élection est fixée au 20 octobre 2019 sont plus ouverts sur les thèmes de société. Quand on leur pose la question : êtes-vous pour ou contre la légalisation du cannabis, une majorité répond par l'affirmative. Etonnant, le oui progresse dans des partis à priori défavorables comme le PBD ou le PDC. Au PLR, comme au PBD par ailleurs, les tenants d'une régulation franchissent allègrement la barre du 50%. La progression est spectaculaire chez les libéraux-radicaux, de 42% à 64%.

Seule l'UDC reste très en-deça de la tendance suisse et ... internationale. Malgré tout, le oui avance aussi. Il avance également dans des partis acquis à la cause que sont les Verts et les Vert'Lib. Ces deux derniers dépassent les candidats socialistes, dont le parti - fer de lance au sein des partis de la règlementation - fait du statu quo. On remarque ainsi un large ralliement à la régulation du cannabis, un thème qui va certainement occuper nos futurs élus ces prochaines années.

La progression des candidats sur la règlementation du cannabis (Source : NZZ/Smartvote)

smartvote.png