La réduction des risques suisse vue des États-Unis

Genève
01.02.2019

Alors qu'aux États-Unis, un nombre sans précédent de surdoses est causé depuis de nombreuses années par les opioïdes, les solutions européennes intéressent les experts en santé publique.

Dans une enquête au long cours, Taylor Knopf s'est intéresée aux systèmes français et suisse afin d'expliquer avec pédagogie les solutions mises en oeuvre sous nos longitudes, la réduction des risques en tête. Une belle introduction en anglais à ces systèmes dont trois épisodes sont déjà parus, pour l'instant se focalisant sur la Suisse.

Aux États-Unis, les locaux de consommation à moindres risques n'existent pas encore et les thérapies de substitution sont très marginales. Les solutions mises en place de l'autre côté de l'Atlantique comprennent notamment un accès facilité au naloxone, des échanges de seringues et une limitation du nombre d'opioïdes pouvant être prescrits. Des mesures encore trop limitées, parfois aux effets contradictoires, pour avoir un effet sensible. Un renversement de perspective serait salutaire.