La Plateforme Prévention s'intéresse aux réseaux sociaux

16.07.2018

Comment utiliser les réseaux sociaux et outils numériques en prévention? C'est la question que la Plateforme Prévention s'est posée lors de sa dernière séance du 23 avril. 

Les membres de la Plateforme Prévention ont eu le plaisir d'assister à la présentation de Marjory Winkler, directrice de Ciao qui a exposé l'évolution de l'utilisation des moyens numériques au sein de l'association romande Ciao. 

Depuis que Ciao s'est investi sur Facebook, Instagram, Snapchat, Youtube, etc. Le nombre d'utilisateurs de la Plateforme internet a nettement augmenté. Grâce aux réseaux sociaux l'association a pu toucher des jeunes qui n'étaient pas touchés auparavant. 

Toutefois, les enjeux sont nombreux en termes de ressources car faire vivre les réseaux sociaux est une tâche extrêmement chronophage. C'est pourquoi la plupart des centres de prévention choisissent uniquement un, voire deux réseaux sociaux pour pouvoir en assurer le suivi. De plus l'immédiateté intrinsèque aux outils numériques mènent également les professionnels à devoir gérer certaines réactions très spontanées, peut-être moins réfléchies que du temps des courriers postaux. Enfin la question de l'anonymat et du respect des données doit être considérée même si la plupart des adolescents semblent bien mesurer les dérives possibles et choisissent consciemment les contenus qu'ils publient.