News

LA PAROLE AUX COCAÏNOMANES ANONYMES

Cet article a été rédigé par des membres des Cocaïnomanes Anonymes de Suisse romande qui, conformément à leur tradition vis-à-vis de la presse, souhaitent garder l’anonymat.
17.03.2020

Le manque de demande de soins et d’aide de la part des personnes qui ont des problèmes avec l’usage de stimulants est un thème récurrent. Une partie d’entre elles s’adresse peut-être à un médecin généraliste, à un psychiatre ou à une clinique privée. D’autres, en revanche, recourent à des groupes d’entraide pour les aider à résoudre leurs difficultés. Nous avons voulu donner la parole à l’un des plus connus d’entre eux, actif en Suisse romande.

Auteur(s)
Cet article a été rédigé par des membres des Cocaïnomanes Anonymes de Suisse romande qui, conformément à leur tradition vis-à-vis de la presse, souhaitent garder l’anonymat.
Publication Dépendance (Si applicable)