La consommation d'alcool au quotidien diminue

31.10.2018

L'Office fédéral de la statistique vient de publier sa sixième enquête sur la santé. Si la part de fumeurs reste stable dans notre pays depuis dix ans, la quantité de tabac consommé en Suisse a, en revanche, chuté. En ce qui concerne l'alcool, la consommation occasionnelle augmente tandis que le nombre d'usagers quotidiens diminue.

Fichier(s) joints: 

Selon la sixième enquête sur la santé publiée par l'Office fédéral de la statistique, 82% de la population consomme de l'alcool, un chiffre  plus ou moins stable depuis 25 ans. Durant cette période, en revanche, la proportion des consommateurs quotidiens d'alcool a diminué de 20% à 11% en Suisse. Une baisse qui ne concerne que partiellement les personnes de plus de 65 ans. En 2017, elles sont 26% à consommer quotidiennement de l'alcool contre 29% en 1992.

Le rapport pointe également un changement de comportements en matière d'alcool. "La population tend à boire moins souvent de l'alcool, mais à en consommer occasionnellement de plus grandes quantités. La consommation occasionnelle d'alcool à risque (quatre verres en quelques heures pour les femmes, cinq pour les hommes), ou «l'ivresse ponctuelle», est très répandue en particulier chez les adolescents et les jeunes adultes (jusqu'à 34 ans)", détaillent les spécialistes de l'OFS. En dix ans, la part des personnes représentant une consommation occasionnelle à risque au moins une fois par mois est passée de 19 à 24%. Cette proportion a même doublé chez les femmes de 15 à 24 ans (de 12 à 24%).

En ce qui concerne les fumeurs, leur part reste stable depuis dix ans (environ 27%). En revanche, la quantité de tabac consommé a fortement diminué, la proportion de personnes fumant plus de 20 cigarettes par jour ayant été divisé par deux en 25 ans.