News

De nouveaux casinos terrestres et en ligne dès 2025

29 Novembre 2023  
29.11.2023

Le Conseil fédéral a attribué les concessions de jeu aux casinos pour la période 2025-2044. Deux nouvelles maisons de jeu terrestres ouvriront leurs portes, dont une à Prilly-Malley, dans le canton de Vaud. Deux nouvelles plateformes de jeu en ligne verront également le jour, l'offre passant ainsi de dix à douze sites de casinos en ligne. La Confédération poursuit ainsi sa politique de densification de l'offre de jeu. 

Les profits avant la protection contre le jeu excessif

Les concessions des maisons de jeu actuelles arrivent à échéance fin 2024. Pour le renouvellement de ces concessions, la Commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ) avait procédé à un appel d'offres en 2022. Contre les 21 concessions de jeu terrestres disponibles, ce sont cette fois 23 concessions qui ont été mises au concours, le Conseil fédéral ayant estimé dans son rapport sur le "Paysage des caisnos en Suisse" publié fin 2021 que des marchés étaient encore exploitables dans les régions de Lausanne et Winterthour. 

Ainsi, un nouveau casino ouvrira ses portes en 2025 à Prilly, dans l'agglomération lausannoise. Cette commune de l'Ouest lausannois figure parmi celles de l'agglomération lausannoise où les revenus sont les plus faibles. Les études montrant que les personnes gagnant moins d'argent sont plus à risques de développer un comportement de jeu problématique, le bassin de population à risque est élevé dans cette zone. La Municipalité de Lausanne n'a pas voulu d'un casino sur son territoire mais en aura un à sa frontière. La loi ne prévoit aucun recours possible contre cette décision. 

Cette décision contribue à renforcer encore l'offre de jeu alors que la Suisse figure déjà parmi les pays avec la plus forte densité en maisons de jeu au monde. Deux nouvelles concessions pour des plateformes de casino en ligne ont également été octroyées, portant l'offre à 12 sites de casino. Pour la Confédération, c'est un "renforcement de la concurrence", mais pour le GREA, cette décision impliquera plus de pertes pour les joueuses et les joueurs. 

L'évaluation de la loi est plus que nécessaire

Le processus d'évaluation de la loi vient à peine de démarrer et ne devra pas porter ses fruits avant 2026. Le GREA regrette que la Confédération ait décidé d'élargir l'offre avant même d'avoir un retour sur les effets de la nouvelle Loi sur les jeux d'argent (LJAr). L'étude eGames 2, publiée en février de cette année par le GREA et Addiction Suisse, indique que la part de joueuses et de joueurs en ligne avec un comportement problématique a doublé entre 2018 et 2021, passant de 2,5 à 5%.