2.La réduction des risques en prison

26.02.2016

<p>Les détenus ont souvent un accès limité aux soins de santé et souffrent déjà avant leur arrestation d’un désavantage social et économique, avec des effets négatifs sur la santé. En prison, les maladies sont, à âge égal, plus fréquentes qu’en milieu libre et la consommation de substances avec des pratiques à haut risque augmente le risque de maladies infectieuses. Malgré ce constat alarmant, des mesures de prévention efficaces sont loin d’être disponibles dans toutes les prisons. Ceci viole les principes fondamentaux des soins de santé en prison comme le principe d’équivalence, selon lequel les détenus doivent avoir le même accès aux soins que la population en milieu libre.</p>

Fichier(s) joints: 
Auteur(s): 
Hans Wolff
Publication Dépendance (Si applicable):