Savoirs, pouvoirs et réflexivité : politiques publiques, pratiques professionnelles et savoirs usagers face aux sciences sociales

Ce séminaire de recherche est destiné à promouvoir la recherche et l’articulation avec les actions de plaidoyer dans le domaine des addictions et fait suite à la conférence publique du vendredi 9 février (plus d'informations en cliquant ici)

Le développement des savoirs académiques repose sur un travail de fond, sur le long terme. Partant du constat que la recherche dans le domaine des drogues et des addictions est largement dominée par les approches médicales (i.e. la psychiatrie ou les neurosciences), il est important de rendre sa juste place aux sciences humaines et sociales, les parents pauvres de ce champ d’étude. En effet, les aspects sociodémographiques et de contexte sont trop souvent éludés, alors que ce sont les principaux facteurs explicatifs d’un rapport problématique avec les substances ou les comportements addictifs (European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction, 2017).

Pour favoriser le développement d’une recherche pertinente, il faut créer des interfaces propices à la collaboration et à l’échange. Collaborations entre équipes de recherche travaillant sur des sujets similaires, mais dans des institutions ou des pays différents. Collaborations entre le monde de la pratique professionnelle et celui de la recherche

En raison de préoccupations et d’intérêts pas nécessairement convergents, les professionnels déplorent que la recherche ne se préoccupe pas assez des réalités du terrain, alors que les chercheurs se plaignent d’un accès difficile à ce dernier. Pour tenter de dépasser ces écueils, des groupes de travail sont proposés sous la forme de séminaires de recherche.

 

Public cible :Ces groupes réunissent trois types de public cible : les chercheurs confirmés,les jeunes chercheurs et les professionnels de terrain

 

Produit:Un document de synthèse de type : « Charte de collaboration entre l’académie, les professionnels et la société civile » sera rédigé sur la base des observations et recommandations des participants. Il servira de guide pour les institutions parties prenantes au réseau RISA-D3S.

Objectifs: 

Le séminaire de recherche est conçu comme un espace de travail. Il est réservé aux chercheurs, aux experts, aux professionnels de la prise en charge des dépendances. Le but est de favoriser une prise de parole libre et constructive, de dégager de nouvelles pistes pour la recherche, de développer de futurs partenariats institutionnels

Un premier groupe de travail sera chargé de dégager des pistes de réflexions et de collaborations en relation avec la promotion de la recherche dans le domaine des addictions, les conditions de l’activité de recherche (éthique, financement, partenariats) et le futur du projet RISA. L’objectif principal est la définition de principes et l’identification de stratégies destinées à promouvoir l’articulation entre recherche, pratiques professionnelles et actions de plaidoyer.

Pour faire écho à la thématique de la conférence publique, un deuxième groupe de travail sera réuni autour des questions que soulève la réglementation des marchés du cannabis. En effet, tant les chercheurs que les professionnels font face à de profondes interrogations. Pour les premiers, il faut tenir compte de la diversité des contextes dans la démarche d’analyse des modèles de régulation des marchés du cannabis. Dans ce cadre, il s’agira de réfléchir aux enjeux méthodologiques en lien avec l’analyse comparative de sujets de recherche à forte teneur morale. Les deuxièmes font face à un véritable bouleversement des principes qui dirigent leur activité professionnelle. En effet, comment tenir compte des effets de la réglementation des marchés du cannabis sur les publics vulnérables ? Quelles mesures d’accompagnements (programmes d’information, de prévention et de réduction des risques) développer pour prévenir les externalités négatives de l’ouverture de ces marchés ?

Références :
European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction. (2017). Health and social responses to drug problems: a European guide. Luxembourg: Publications office of the European Union.

Programme: 

8h30      Accueil des participants autour d’un café

9h00      Travail en groupe

              Groupe de travail 1     RISA, collaboration entre l’académie, les professionnels et la société civile
                                                  Animé par Marie Jauffret-Roustide, D3S - EHESS et Jean-Félix Savary, GREA

              Groupe de travail 2    Réglementation des marchés du cannabis et mesures d’accompagnement
                                                 Simon Anderfuhren, GREA-IRS
                                     

11h00    Pause - Collation

11h30     Synthèse avec tous les participants
               Identification de pistes de recherche, discussion sur les collaborations entre institutions du domaine des
               addictions et équipes de recherche.
               Discussions sur le futur de RISA et des collaborations franco-suisses avec D3S.

13h00    Fin

Dates: 
10.02.2018
Horaires: 
08h30-13h00
Liste des thèmes / Descripteurs (3 max.):