Evaluation des mesures structurelles

- Dans leur revue de la littérature portant sur 15 études menées en Amérique du Nord, en Australie et au Canada, Lain Brennan et ses collègues[14] évaluent l’efficacité des interventions visant à former le personnel des débits de boissons. Ces mesures sont efficaces pour limiter le service à des personnes en état d’ébriété.

- La revue de la littérature réalisée par Veda Rammohan et ses collègues[15] arrive aux mêmes conclusions.

- Dans leur revue de la littérature, Carla Alexia Campbell et al.[16] constatent que la plupart des études ont démontré qu’une plus grande densité des points de vente d’alcool est associée avec une augmentation de la consommation d’alcool et des risques qui y sont associés. La régulation de la densité des points de vente d’alcool devrait être un outil de santé publique utile pour la réduction de la consommation excessive d’alcool et des risques qui y sont associés.

- Matthias Wicki et Gerhard Gmel[17] ont réalisé une étude des taux d’admission pour intoxication alcoolique dans le canton de Genève après l’interdiction dans ce canton des ventes d’alcool à l’emporter entre 21h. et 07h. et l’interdiction des ventes d’alcool dans les stations service et les lieux de location de film. Dans le canton de Genève, le changement de politique a démontré avoir des effets significatifs sur les taux d’admission des adolescents et des jeunes adultes. Dépendant du groupe d’âge, les taux d’hospitalisation pour intoxication alcoolique ont chuté de 25 à 40%.

- Tim Stockwell, Jinhui Zhao et al.[18], sur la base d’une étude longitudinale allant de 2002 à 2009 en Colombie Britannique, ont comparé les variations de prix de l’alcool et de densité des débits de boissons avec les admissions à l’hôpital attribuables à l’alcool. Une augmentation de 10% du prix minimum des boissons alcoolisées est associé avec une réduction de 9.22% des admissions chroniques à l’hôpital attribuables à l’alcool deux ans plus tard. Une augmentation de 0.10 $Can du prix minimum des boissons alcoolisées evite 166 admissions aigües durant la première année et 275 admissions chroniques 2 ans plus tard. Une petite augmentation des impacts négatifs de l’augmentation de la densité des points de vente d’alcool a aussi été observée, avec une augmentation des admissions à l’hôpital pour tous les types d’admissions attribuables à l’alcool.

 

 

[14] Lain BRENNAN, Simon C. MOORE, Ellie BYRNE et Simon MURPHY, « Interventions for disorder and sévère intoxication in and around licensed premises, 1989-2009, in Addiction, N° 106, 2011, pp.706-713

[15] Veda RAMMOHAN, Robert A. Hahn et al., « Effetcs of Dram Shop Liability and Enhanced Overservice Law Enforcement Initiatives on Excessive Alcohol Consumption and Related Harms ; Two Community Guide Systematic Reviews », in Am J Prev Med, N°41(3), 2011, pp. 334-343

[16] Carla Alexia CAMPBELL, Robert A. HAHN et al., « The Effectiveness of Limiting Alcohol Outlet Density As a Means of Reducing Excessive Alcohol Consumption and Alcohol-Related Harms », in American Journal of Preventive Medicine, Vol. 37, N°6, 2009, pp. 556-569

[17] Matthias WICKI, Gerhard GMEL, « Hospital admission rates for alcoholic intoxication after policy changes in the canton of Geneva, Switzerland », in Drug and Alcohol Dependence, N°118, 2011, pp.209-215

[18] Tim STOCKWELL, Jinhui ZHAO et al., « Minimum Alcohol Prices and Outlet Densities in British Columbia, Canada : Estimated Impacts on Alcohol-Attributable Hospital Admissions, in American Journal of Public Health, 18 avril 2013