Champ professionnel

Introduction

Le champ professionnel des addictions regroupe de nombreux acteurs issus de plusieurs disciplines. Pour une plus grande cohérence, il est capital que l’ensemble des professionnels coordonnent leurs actions. Des valeurs humanistes fortes structurent leurs interventions telles que formulées dans la charte.

Définition

Le champ professionnel des addictions rassemble différentes professions, notamment :

  • Les soins infirmiers
  • La psychologie
  • Le travail social
  • La médecine
  • La psychiatrie
  • La sécurité

De manière plus large, d’autres groupes sont également concernés, entre autres les juges, les avocats, les agents de détentions et les chercheurs. Tous sont d’abord centrés sur leur propre profession, avec ses instruments, sa culture, son statut, etc. Au travers de ses formations, de ses plateformes et de ses publications, le GREA garantit une place à chacun de ces savoirs et leur permet de se rencontrer. Dans ce contexte, les échanges interdisciplinaires et une compréhension commune des objectifs sont donc nécessaires pour limiter au maximum les situations contradictoires auxquelles les usagers peuvent être confrontés.

Par ailleurs, il faut souligner que la problématique étant plurielle, tous les acteurs sont nécessaires. En coordonnant leurs interventions, les professionnels les rendent aussi utiles que possible tant pour les usagers que pour la société.

Enjeux

Grâce au modèle de la politique des 4 piliers, cette nécessité de coordination des prestations a été bien intégrée par la Confédération qui a dégagé des moyens pour cela, bien que leur financement demeure extrêmement précaire aujourd’hui. En gardant l’usager comme point de convergence, les professionnels de notre pays ont la capacité de s’extraire de leur champ spécifique pour parvenir à des compromis.

Néanmoins, la tendance actuelle à la réduction des budgets et à l’individualisation des prestations fait courir le risque aux services permettant une bonne coordination de ne plus être soutenus financièrement par la Confédération et/ou les cantons. Sans un effort soutenu pour promouvoir l’interdisciplinarité et la complémentarité, la qualité des prestations ne peut être garantie.

Valeurs

Le champ professionnel des addictions a développé un certain nombre de valeurs transversales, entre autres :

  • Le respect des droits humains
  • La prise en compte de la globalité de la personne
  • Le respect de l’usager et de sa singularité
  • Le principe de non-jugement
  • La juste responsabilité visant à trouver le bon équilibre entre responsabilité sociale et individuelle afin d’éviter tant la victimisation que la culpabilisation des usagers.
  • L'idée que l'addiction, même prolongée, doit être considérée comme une situation provisoire et réversible.

Au-delà des aspects, il est nécessaire de retenir que les usagers ne possèdent que très peu de corporation à même de les représenter (ceci est valable pour tous les groupes fortement stigmatisés). Malgré cela, pour les professionnels, il est important de résister à la tentation de prendre la parole à leur place et de veiller à leur offrir la possibilité de s’exprimer sur une situation qui les concerne en premier lieu (voir dossier Usagers).