Lettre collective pour régulariser le "snus"

06.06.2017
Type de document: 
Info

Ils sont dix-huit experts européens du tabac à écrire à la Commission européenne pour règlementer le "snus".

Dix-huit experts du tabac et de la santé, dont suisse et français, ont écrit à Frans Timmermans, le premier vice-président de la Commission europenne, pour demander une meilleure régulation du "snus", cette pâte de tabac à glisser entre les gencives et les lèvres.

Aujourd'hui, le snus est interdit dans 27 Etats de l'UE. Selon ces scientifiques, c'est le pire exemple de ce qui se fait en matière de règlementation car l'interdiction aggrave la santé des citoyens, renforce le marché du tabac à fumer et viole certains traités européens de régulation. Dans ce dernier chapitre, citons, selon ces experts, que l'interdiction est disproportionnée et discriminatoire notamment.

Le snus, connu comme moyen de réduction des risques, permet de réduire les dommages et la mortalité précoce des fumeurs de tabac. La Suède, où le snus est légal, détient la palme du taux le plus faible de mortalité par la fumée avec 11% de décès contre 26% en moyenne dans l'UE.

Les experts appellent à une levée de l'interdiction qui permettrait de réguler non seulement le snus mais aussi tous les produits à faible risque contenant du tabac et de la nicotine, comme les vapoteuses. Les membres de l'UE ont jusqu'au 7 juillet pour apporter leurs observations sur cette question.