Le Parlement songe à reintroduire l'alcool sur les autoroutes

31.08.2017

Incompréhensible : la Commission des transports des Etats (CCT-E) préavise à son tour l'autorisation de vendre et servir de l'alcool sur les autoroutes.

Réunie en séance le 29 août, la CCT-E propose à son conseil, par 7 voix contre 4, d’adopter la motion 17.3267 « Autoriser les aires d’autoroute à vendre et à servir de l’alcool afin qu’elles puissent se battre à armes égales », déposée par la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national.

Elle a pris connaissance du recensement des accidents sur les réseaux routiers et a pris acte que la grande partie des accidents dans lesquels l’alcool joue un rôle se produisent dans les localités et pas sur les routes nationales. La majorité estime que les conducteurs doivent assumer leur responsabilité sur tous les réseaux routiers, sans distinction. Une minorité de la commission propose de rejeter la motion.

Le Conseil national a approuvé le 13 juin cette motion. La Coalition pour une politique responsable alcool ne comprend pas cette décision paradoxale, tout comme elle ne comprend pas le préavis favorable de la CCT-E et notamment pour des raisons d'incohérence. D'un côté, le législateur sert la vis pour ce qui concerne l'alcool dans le programme Via Sicura et de l'autre il autorise l'alcool. C'est une incitation à boire dans un contexte où le consommateur prend le volant pour des distances relativement longues, à haute vitesse. Selon le Bureau de prévention des accidents, l'alcool est présent dans 13% d'accidents sur les autoroutes. Une aberration totale.

Liste des thèmes / Descripteurs (3 max.):