Ignazio Cassis: vers un nouveau leadership du Conseil fédéral sur les drogues?

13.07.2017
Type de document: 
Info

Le Conseil Fédéral redeviendra-t-il le moteur de notre politique drogues? Ils sont nombreux à placer de grands espoirs dans le candidat Ignacio Cassis, qui annonce son soutien à la reglementation des drogues.

Dans leur édition du 13 juillet, le "Bund" et le "Tages Anzeiger" imaginent ce qui pourrait arriver si le Conseiller national Ignazio Cassis (PLR/TI) accédait au Conseil fédéral en septembre prochain. Et pas en termes de cohésion nationale, d'AVS, de caisses-maladie ou de stratégie économique. Mais quelles seraient les conséquences sur la politique drogues.

Depuis 20 ans, le Tessinois s'est toujours érigé en partisan d'une règlementation des drogues. Et pas seulement du cannabis, qu'il dit avoir lui-même fumé dans sa jeunesse sans que cela ne pose problème. Le médecin défend une règlementation de toutes les drogues, au péril de s'exposer et de se mettre en danger politiquement mais aussi professionnellement.

Thomas Kessler, l'un des pionniers de la distribution d'héroïne en Suisse, se réjouirait de son élection: "Elle serait une aubaine." Le débat, qui s'est enlisé ces dernières années, pourrait ainsi reprendre une toute autre dynamique et en particulier pour ce qui a trait au cannabis. Et cela alors que deux initiatives sont dans le pipe-line : celle de "Legalize it!" et celle des Verts qui pourraient atterrir ces prochaines années sur le pupitre des Conseillers fédéraux... dont celui d'Ignazio Cassis s'il est élu - ce dernier doit encore se déclarer.

Ignazio Cassis a toutefois ses détracteurs. En défendant cette position d'ouverture, il pourrait perdre beaucoup de voix notamment à la droite de la droite: l'UDC étant répressive sur ces questions. Et la gauche, qui serait une alliée, pourrait renoncer à l'élire pour d'autres dossiers sur lesquels le libéral-radical est en désaccord.

 

Liste des thèmes / Descripteurs (3 max.):