David Nutt prédit la fin de l'alcool

03.01.2018

Le célèbre professeur anglais prédit la fin de la consommation d'alcool, au profit de nouveaux produits synthétiques aux effets similaires, mais qui pourraient réduire sa toxicité. Ce changement pourrait survenir en une génération seulement. La même évolution est attendue pour la cigarette, qui sera remplacée par les nouveaux modes de consommation de la nicotine à encore plus brève échéance, dans les 10 ou 20 prochaines années.

Cette assertion polémique du renommé professeur se doit d'être resituée dans son contexte, où ses récentes activités l'ont amené à travailler avec la société Alcarelle, qui veut commercialiser des produits synthétiques qui simulent les effets de l'alcool, sans ses effets négatifs pour la santé.

Cette contribution au débat ne doit donc pas être prise au pied de la lettre, tant le développement d'un marché aussi complexe que celui de l'alcool ne saurait être prédit avec exactitude. Elle a l'avantage cependant de mettre en évidence une tendance où les risques sanitaires des produits occupent une place de plus en plus importante dans les choix des consommateurs, à l'image du vapotage.